Veille Webmarketing & marketing direct

Comment vendre sur internet. Les actualités du marketing en ligne.

Mise à jour

Mise à jour de la base de données, veuillez patienter...

Vlan #70 Réinventer la poésie amoureuse dans un monde digitalisé

mardi 11 décembre 2018 à 08:35

Morgane Ortin est la créatrice du compte instragram Amours Solitaires, un recueil de poésie amoureuse par messages courts (sms/what’s app).
Directrice d’une maison d’édition spécialisée sur le roman épistolaire, Morgane a créé ce compte sur lequel elle a réuni près de 300 000 personnes en 1 an et demi.
Son livre a été plusieurs fois en rupture de stock, bref, c’est un phénomène.

Il est donc intéressant de se pencher sur ce besoin de douceur, d’authenticité et d’amour.
Et puis, je trouve passionnant cette capacité du quidam a créer de la poésie par simple message court.
Si vous ne connaissez pas ce compte, courrez-y, c’est juste magnifique.

 

Les SMS ou Whatsapp n’ont pas détruit la poésie amoureuse, tout au contraire

 

Morgane a toujours été passionnée d’écriture et particulièrement de correspondances et plus spécifiquement de romans épistolaires car cela permet d’ouvrir une porte à la lecture plus facile mais aussi parce que c’est un style qui permet d’oublier l’auteur pour se concentrer sur l’humain.
Ce style à une dimension profondément authentique par rapport à tout autre.
2 questions essentielles ont dirigé Morgane sur la création de son compte Instagram.
La première est de savoir comment moderniser le style épistolaire et la seconde, plus personnelle tourne autour de la mémoire à l’heure du « tout cloud ».
En ce sens, selon Morgane, Amours Solitaires est un travail de mémoire devant l’évanescence du 2.0.
Que deviennent les échanges?
Les SMS et autre What’s app sont-ils de simples messages anecdotiques ou à l’inverse font-ils l’essentiel de nos échanges?
Ont-ils une moindre importance parce que numériques?
Le pari d’Amours solitaires, c’est d’abord que ces messages doivent être conservés quelque part et même si Instagram est également hébergé dans le « cloud », faire confiance au service pour ne pas perdre le compte.
Mais c’est surtout et aussi que ces messages peuvent être le lieu de l’intime, qu’ils sont parfois l’objet de trésors d’inventivité et que finalement la poésie n’a pas disparu mais qu’elle s’est simplement déplacée.
Les puristes diront qu’une lettre manuscrite avait plus de panache mais ce qui compte réellement est peut être ce qui est écrit plus que le véhicule qui est utilisé.
Quoiqu’il en soit, le succès du compte prouve qu’il y a une réalité derrière ces messages courts mais aussi, qu’on a envie et besoin de poésie dans une société ou la solitude est la norme.
Et les histoires que raconte Morgane sur l’impact d’amours solitaires sur les lecteurs et lectrices sont profondément touchantes.

 

Instagram n’est pas que le royaume du « fake »

 

Il est évident pour tout le monde désormais qu’Instagram est le royaume du « fake » dans lequel chacun essaie de prouver aux autres et sans doute à soi même que sa vie est formidable.
Mais il est évident que ce n’est pas la réalité même si les stories nous rapprochent un peu plus de l’authenticité du moment.
D’ailleurs, les utilisateurs commencent à s’amuser avec ces codes désormais.
Néanmoins, comme le souligne Morgane, les réseaux sociaux accentuent la solitude, facilite la haine, bref ce n’est pas forcément très bienveillant.
Amours solitaires, c’est tout l’inverse et comme Morgane l’exprime si bien « si les réseaux sociaux subliment le faux, ils sont également des libérateurs de l’intime ».
Les valeurs d’Amours Solitaires sont assez simples et humaines, car le sentiment amoureux est, selon Morgane, le socle de notre humanité.
Dès lors, loin de nous aliéner, la technologie peut être notre alliée dans l’expression de cette humanité.
Ici, comme le souligne Morgane, à travers Amours Solitaires on arriver à capter ce besoin des personnes de nourrir leur âme.

Au final, on s’aperçoit que loin des clichés trop rapidement apposés, Amours Solitaires prouve ce besoin d’authenticité mais également ce besoin de poésie et finalement que malgré les nouvelles technologies, c’est toujours notre âme qui s’exprime.
Cela nous différenciera toujours de l’intelligence artificielle.

L’article Vlan #70 Réinventer la poésie amoureuse dans un monde digitalisé est apparu en premier sur Greg from Paris.